Chantier

Différence entre bitume, asphalte et goudron

Combien de fois entendons-nous les 3 termes, sans réellement savoir s’ils sont similaires ou pas, ce qu’ils englobent, à quoi ils correspondent. Bref y-a-t-il une différence entre bitume, goudron et asphalte et si oui quelle est-elle ?

Asphalte :

D’après la définition du Petit Robert, l’asphalte est un « Mélange noirâtre naturel de calcaire, silice et bitume » (résidu d’anciens gisements de pétrole présent à l’état naturel).

L’asphalte était couramment utilisé il y a une quarantaine d’années dans la construction des trottoirs et chaussées du fait de sa facile mise en œuvre et de l’effet étanchéité de ce produit malléable à chaud.

Aujourd’hui, l’asphalte tant à laisser sa place aux enrobes bitumineux, plus robuste et facile à mettre en œuvre (préparation du support plus simple, température d’application plus basse, etc.)

Goudron :

Le goudron est issu de la distillation de la houille (« Combustible minéral de formation sédimentaire, noir, à facette brillante, à forte teneur en carbone » qui est un charbon naturel).

La couleur du goudron va du marron au noir, et c’est un produit fortement visqueux.

Il est souvent, à tort, confondu avec les enrobes bitumineux, du fait de l’invention du tarmacadam qui était compose de goudron. Le tarmacadam est lui aussi confondu avec le macadam qui est une technique d’empierrement sans liant hydrocarbonés (c’est-à-dire sans bitume ni goudron).

Le goudron peut aussi être obtenu à partir de la distillation destructive de bois et de racines de pin (goudron de poix modifié de résineux).

 

Bitume : Le bitume est un produit issu de la distillation du pétrole. Par conséquent, c’est un produit de couleur noir. Il est visqueux dans la mesure où il est le moins raffiné des produits issus de la distillation du pétrole. Il existe également du bitume à l’état naturel, mais nécessitera une transformation pour être utilise en tant que liant.

Le bitume peut être pigmenté afin d’obtenir des enrobés de couleurs. Il peut également être modifié afin de le rendre plus fluide, de modifier ses propriétés physico-chimiques pour en changer ses caractéristiques mécaniques.

Aujourd’hui, il est également possible de produire des bitumes de synthèse.

 

Enrobés bitumineux : Ce sont des produits composés de sable, granulats et de bitume. Les enrobés bitumineux sont les produits qui sont mis en œuvre sur les chaussées et trottoirs.

Ils sont appliques à chaud ou tièdes, selon des procédés brevetés des sociétés utilisatrices.

Attention, les enrobés froids sont des mélanges avec des fines, sables et granulats, mais le liant n’est pas du bitume, mais une émulsion de bitume (mélange d’eau et de bitumes plus des agents tensio-actifs).

 

Les enduits : ils sont à base d’émulsion de bitume (mélange d’eau et de bitumes plus des agents tensio-actifs) sur laquelle on repend des granulats. Les granulats peuvent être en une seule couche ou plusieurs, avec des émulsions pures ou modifiées, le tout selon les contraintes de trafic, environnement, etc.

 

Dans tous les cas, les produits appliqués sont étudiés pour selon les contraintes propres aux chantiers telles que le trafic actuel et futur, les conditions environnementales (chaud ou froid, humides, hombre ou soleil, etc.) et peuvent être colorés afin de répondre à des demandes particulières.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *